· 

Le matériel indispensable pour débuter en couture

Quand on débute en couture, il est souvent difficile de savoir quel matériel de base acheter. Voici un récap des outils indispensables que l'on doit avoir à sa disposition. Sur cette photo, j'ai réuni l'essentiel de couture nécessaire à la plupart de vos réalisations.

 

1. Epingles

2. Ciseaux

3. Coupe-fil

4. Découd-vite

5. Mètre-ruban

6. Petite règle

7. Craie ou crayon tailleur

8. Aiguilles

9. Papier calque

10. Roulette 

11. Cutter rotatif

12. Ciseaux cranteurs

13. Perroquet

14. Tapis de découpe

 

1. Epingles

Indispensables à la couture, elles servent à assembler les tissus entre eux avant de les coudre. Il en existe de différentes sortes : celles à têtes rondes, celles à têtes plates et celles en forme de T. Le choix de l'épingle revient à chacun, mais personnellement je privilégie les épingles à tête plates afin que le tissu soit toujours bien à plat quand je le couds ou le coupe.  Comme pour les aiguilles vous en trouverez avec des tailles et grosseurs diverses, aux bouts pointus ou ronds. Il faut prendre des grosses épingles pour du tissu épais et des fines pour des tissus plus délicats et légers. Celles à bouts ronds sont pour les mailles et les dentelles afin de ne pas abîmer les tissus.

Petite astuce : pour que vos épingles rentrent bien dans le tissu plantez-les dans un savon juste avant, ça va les graisser ;) !! 

 

Attention : pour du simili-cuir, toile cirée, tissu plastique et autres tissus qui peuvent marquer, ne pas mettre d'épingles mais utiliser des petites pinces!!

2. Ciseaux

Même quand on débute en couture, on ne se passe pas d'une bonne paire de ciseaux bien affûtée pour couper son tissu!! Et surtout, on ne l'achète que pour ça; on ne coupe pas du papier avec, afin de ne pas se retrouver avec des lames émoussées!! (Utiliser des ciseaux à papier pour couper vos patrons en papier). Les meilleurs sont bien entendu les ciseaux tailleurs qui ont une partie inférieure qui repose à plat, permettant au tissu de ne pas se soulever lors de la découpe.

 

3. Coupe-fil

Très pratique pour couper les fils d'une couture avec précision, ou bien cranter ou biseauter une pièce. On l'utilise quand les grands ciseaux s'avèrent être trop grands et pas assez maniables. Il est également possible d'utiliser des petits ciseaux pointus du style ciseaux à broder.

 

4. Découd-vite

On l'appelle aussi le découseur. Je ne le mets pas dans l'indispensable, mais je le recommande vivement. Comme son nom l'indique, il sert à découdre des coutures assez rapidement. Quand on s'est trompé ou bien que l'on a raté une couture, c'est l'accessoire idéal pour ne pas trop s'embêter et perdre de temps pour tout défaire. 

Il permet aussi d'ouvrir les boutonnières.

5. Mètre-ruban

Avec sa longueur et sa souplesse il permet de prendre des mesures sur des surfaces courbes (comme votre tour de taille par exemple). Comme il s'enroule sur lui-même, il est facilement transportable, sa longueur est de 1m50 en général.

 

Astuce : avant de relever un patron, on relève ses propres mesures. Le mieux est de se faire une fiche (voir ici) où vous pourrez ainsi vous y référer à tout moment et y apporter des modifications en cas de changement de taille ou de corpulence. Si vous devez faire aussi régulièrement des coutures pour une autre personne, faites-lui aussi une fiche, ça vous évitera de reprendre les mesures à chaque fois.

6. Petite règle

Pour mesurer de petites distances (comme des marges de coutures par exemple) ou pour dessiner des patrons, la petite règle rigide est indispensable. Dans le même registre on peut aussi utiliser une équerre.

 

7. Craie ou crayon tailleur

Existante en diverses couleurs (blanc, jaune, bleu et rouge), la craie permet de tracer un patron (ou un repère) sur du tissu. Elle doit toujours être utilisée sur l'envers du tissu. Le mieux est de toujours faire un test sur une chute de votre tissu pour bien vérifier que la craie est bien effaçable.

8. Aiguille

Comme pour les épingles, il existe diverses sortes d'aiguilles avec des grosseurs et des longueurs différentes. Le chas de l'aiguille (le trou pour passer le fil) peut être aussi plus ou moins grand selon le modèle. On la choisit en fonction du tissu, plus il est épais plus l'aiguille doit être épaisse et inversement, plus le tissu est fin plus l'aiguille doit être fine. En fonction du point à faire on ne prend pas la même taille d'aiguille, on en utilise une courte pour les petits points et une longue pour les grands points. En magasin vous verrez que les aiguilles sont numérotées, plus le chiffre est grand, plus elles seront fines. En général les numéros 7 et 8 sont les plus utilisés.

9. Papier calque

Ou bien papier de soie, il sert à relever les patrons. Il faut poser le papier sur la planche à patron puis avec un feutre indélébile on décalque les pièces du patron. Cela permet de réutiliser la planche de patron sans l'abimer.

 

10. Roulette 

La roulette à patron sert à reporter un patron sur une feuille ou un tissu. Avec ses dents elle va marquer de pointillés votre support. On peut l'utiliser de deux façons différentes : soit on pose la planche de patron sur une feuille et on retrace les contours des pièces avec la roulette (en soulevant la planche, on doit voir apparaître le contour des pièces en pointillés sur la feuille), soit on utilise un papier carbone (il existe en blanc, jaune, rouge et bleu) que l'on insère entre la planche et le tissu (en soulevant vous verrez apparaître des points colorés sur le tissu). Elle est aussi très utile pour marquer le cuir, cela permet d'avoir une couture manuelle régulière.

Avant d'utiliser votre roulette, on met un support rigide dessous pour protéger votre table (sinon votre patron sera imprimé à vie dessus), on fait toujours un test sur une chute de tissu et on trace toujours sur son envers.

 

11. Cutter rotatif

Longtemps utilisé pour le patchwork, il est de plus en plus utilisé en couture car on gagne en précision ainsi qu'en temps de découpe. Avec le cutter rotatif, on peut facilement découper 4 épaisseurs de tissus à la fois et pour les tissus fluides ou bien jersey, on peut les découper sans qu'ils ne bougent. Pour moi, maintenant, c'est mon accessoire indispensable quand je découpe mes pièces de patron.

Avant d'utiliser le cutter, on met une planche de découpe dessous pour protéger la table (voir le numéro 14 ci-dessous).

 

12. Ciseaux cranteurs

Ils permettent d'éviter de surfiler certains tissus en coupant en dents de scie les doublures et les tissus qui s'effilochent un peu. Cela permet d'avoir de jolies finitions sur les bords de couture. Utilisés aussi pour dégarnir des coutures (c'est-à-dire enlever un surplus de marge de couture afin d'éviter trop d'épaisseur de tissu sur votre pièce).

 

13. Perroquet

Son nom vient de la forme de la règle faisant penser à cet oiseau. Il permet de tracer des arrondis, quand on commence à vouloir faire ses propres patrons. Il n'est pas indispensable quand on débute, mais il le deviendra quand vous voudrez créer vous-même vos vêtements.

14. Tapis de découpe

Comme on a pu le voir plus haut, on a souvent besoin d'un support rigide pour protéger notre table de travail, surtout au moment de la découpe et du relevé de patron. Ces tapis sont généralement auto-cicatrisants (la matière fait que les coups de cutter disparaissent) et aussi dotés de graduations en mm, cm et même en pouce qui peuvent nous aider dans nos réalisations de patrons.

Si vous voulez investir dans un tapis de découpe, je vous conseille le format A1.

 

 

Voilà je vous ai tout dit, n'hésitez pas à me faire des commentaires ou suggestions si vous constatez qu'il manque quelque chose ou bien si vous avez des questions sur un sujet. Je compte bientôt écrire des articles plus approfondis sur comment prendre ses mesures et comment relever un patron.

 

A très vite,

Gaël

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Tebra (jeudi, 30 mai 2019 03:51)

    Merci infinfiniment pour ce document.
    C'était très bénéfique pour moi comme étant une débutante.